Le village et ses hameaux

HISTOIRE

De gueule (rouge) aux deux croisettes d’argent (blanc) l’une sur l’autre
Saint Etienne de Tinée, nommé “sancti stephani tinaensis” par les chrétiens, puis nommé “sancto-stefano” par les italiens.
Appartenant aux États de Savoie puis au Royaume de Piémont -Sardaigne (comme l’ensemble du Comté de Nice) avant son rattachement à la France en 1860. Les personnes vivaient repliées sur elles-mêmes en raison des accès difficiles aux vallées voisines et au littoral.
Situé à la frontière Italienne au nord du Département, la commune de Saint Étienne de Tinée s’étend aujourd’hui sur 17 381 hectares à 1140 mètres d’altitude. Elle est attestée à l’époque romaine sous le nom de Deliaensula (Diane entourée des eaux) est mentionnée dès 1066 comme Castrum Sancti Stephani Tiniensis.

 

 

SE LOGER

Tous les logements disponibles sur le village et la station ici
le-village-et-ses-hameaux
  • slider-histoire-village-2

  • ST ETIENNE DE TINEE STATIONS DU MERCANTOUR 06 ALPES MARITIMES FRANCE

  • SAINT ETIENNE DE TINEE 06 ALPES MARITIMES FRANCE

En 1388, Saint Etienne de Tinée passe sous le régime savoyard. La région qui devient Comté de Nice en 1526 comprend les quatre circonscriptions de l’ancien Comté de Provence : les vigueries de Nice, Puget-Théniers, Sospel et la baillie de Barcelonnette, Saint Etienne de Tinée était inclus dans le viguerie de Puget-Théniers. Sa situation reculée l’épargne des invasions sarrasines, musulmanes, du voisinage de Gênes et de la pression fiscale exercée par les Comtes de Provence.
De 1815 à 1860 “la restauration sarde” n’apporte pas d’améliorations pour cette commune trop reculée. Ce repli économique engendre un sentiment pro-français qui aboutit au rattachement du Comté de Nice à la France le 14 juin 1860.
De 1860 à nos jours la Commune se tire peu à peu de son isolement grâce à l’amélioration des voies de communication (routes et chemin de fer) qui permet de réduire de façon plus que significative la durée des parcours.
Depuis 1900, le village s’est développé grâce aux élargissements des routes et à l’apparition des automobiles, mais c’est en 1929, qu’un incendie détruit une partie du village, reconstruit dans les années 30 avec l’aide de toutes les communes de France et le dynamisme du Maire de l’époque “M. ROVERY”, le village de Saint Étienne de Tinée renaît. En honneur, l’une des principales rues du village se nomme “Rue des Communes de France”.
Aussi, le développement des sports de montagne, le ski en particulier et l’amélioration du réseau routier (particulièrement la route de la Bonette) ont enfin donné à la Commune un essor économique et social si longtemps attendu.
montagne-du-village

Les maires de 1860 à nos jours :

1860 – 1865 : ROVERY Charles

1865 – 1866 : ROVERY Étienne

1866 – 1871 : COSSA Joseph

1871 – 1878 : ROVERY Eugène

1878 – 1881 : GENTE Joseph

1881 – 1882 : COSSA Joseph

1882 – 1900 : ROVERY Eugène

1900 – 1912 : COSSA Ernest

1912 – 1947 : ROVERY Maurice

1947 – 1959 : ISSAUTIER Bernard

1959 – 1971 : PASCAL Lucien

1971 – 1989 : OLLIÉ Paul

1989 – 1995 : BORELLI Jean-Marie

1995 – 2001 : LOTTO Adrien

2001 – 2005 : BRUN Pierre

2005 – 2008 : BRUN Georges

2008 – 2014 : FABRON Thérèse

2014 – : FABRON Colette